torpédo

torpédo [ tɔrpedo ] n. f.
• 1910; « torpille » 1820; angl. torpedo, du lat. par l'esp., proprt « torpille »
Vx Automobile décapotable de forme allongée (en torpille fusiforme). Torpédo grand sport.

torpédo nom féminin (anglais torpedo, du latin torpedo, torpille) Sur les automobiles anciennes, partie de carrosserie reliant le capot au corps principal de la caisse. Carrosserie ouverte munie d'une capote repliable et de rideaux de côté.

⇒TORPÉDO, subst.
A. — Masc. ou fém. Synon. de torpille2. Le torpédo, passé sous la carène d'un bâtiment, devait le faire sauter ou le détruire (WILL. 1831).
B. — Fém., AUTOMOB. Type de voiture automobile ancienne ouverte, à deux ou quatre portes, à carrosserie fusiforme (d'où son nom), munie d'une capote rabattable. Torpédo grand sport, silencieuse. Une voiture sera dite conduite intérieure ou non; dans ce dernier cas, nous serons en présence d'une « torpédo » ou d'un « cabriolet » (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 24).
Rem. Qq. aut. ont empl. le mot au masc., sans doute p. réf. à automobile, masc. jusque vers 1930, p. ell. de automobile torpédo ou postérieurement p. réf. à un vocable s.-ent. tel que le, un (modèle, type) torpédo: Le lendemain matin, un torpédo militaire, gris et énorme, pénétra dans le jardin (VERCORS, Sil. mer, 1942, p. 25).
En partic. Type de carrosserie ancienne où la partie fuselée du capot formait une ligne continue avec le corps de la caisse sans d'autre brisure que celle du pare-brise. Le type C à deux places seulement et carrossé en torpédo (sans glaces latérales) connaît un vif succès (J.-P. DAULIAC, Les grandes marques, Citroën, 1987, p. 17).
P. anal. (de forme), en appos. avec valeur d'adj. Tube torpédo. Tube allongé, fusiforme. [Les] aciers (...) sont employés en aviation sous (...) [forme de] tubes: ronds (...) torpédos (...) ovales (...) rectangulaires (...) carrés (GUILLEMIN, Constr., calcul et essais avions, 1929, p. 15).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1. 1820 milit. (WARDEN, Description stat., hist. et pol. des États-Unis de l'Amérique septentrionale, t. 5, p. 449: feu M. Fulton, qui publia une description de la machine connue sous le nom de torpedo) — 1876, Lar. 19e; 2. 1910 genre indéterm. « automobile décapotable de forme allongée » (Publicité des Automobiles Unic, in Je sais tout, n° 71, 15 déc., 15e p. publicitaire ds QUEM. DDL t. 30); 1913 fém. (LARBAUD, Barnabooth, p. 204). Mot anglo-amér. att. dep. 1807 au sens 1 (IRVING, Salmagundi, XIII ds Americanisms: The Society have [...] invented a cunning machine, a Torpedo, by which the stoutest line-of-battle ship [...] may be caught napping) et popularisé en 1810 par l'ouvrage de Fulton intitulé Torpedo War (ibid.), issu p. métaph. de torpedo « torpille (nom de poisson) », empr. au lat. torpedo « id. »; cf. torpille1 et 2. 2 mot angl. att. dep. 1909 pour désigner un type de carrosserie automobile (Daily Chronicle, 13 nov. ds NED Suppl.2). Voir FEW t. 13, 2, p. 83b et t. 18, p. 125; HÖFLER Anglic. Cf. J. ROUSSEAU, Hist. mondiale de l'automob., 1958, p. 134. Fréq. abs. littér.:14. Bbg. QUEM. DDL t. 30.

torpédo [tɔʀpedo] n. f.
ÉTYM. 1913; « torpille », 1820, in D. D. L.; mot angl. du lat. par l'esp. « torpille ».
Vieilli. Automobile décapotable de forme allongée (en torpille fusiforme). || Torpédo grand sport.On a écrit aussi torpedo sans accent.
0 Et, en effet, peu après nous avons vu la torpedo soulever en poussière la route de Ravenne (…)
Valery Larbaud, A. O. Barnabooth (1913), Journal, II, 4 juin.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Torpedo — in einem U Boot vor dem Einführen in das Torpedorohr Der moderne Torpedo ist eine Unterwasserwaffe mit eigenem Antrieb und einer Sprengladung. Er zündet bei Kontakt oder bei Annäherung an ein Ziel. Der Torpedo ist vor allem als Hauptwaffe von U… …   Deutsch Wikipedia

  • Torpedo — Pour les articles homonymes, voir Torpedo (bande dessinée) …   Wikipédia en Français

  • Torpedo [1] — Torpedo, ein Unterwassergeschoß, mit Sprengstoff – Dynamit oder Schießbaumwolle – geladen, verfolgt den Zweck, in den Schiffsrumpf eines feindlichen Schiffes unterhalb der Schwimmebene durch Explosion des Sprengstoffes große Löcher zu… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Torpedo — Tor*pe do, n.; pl. {Torpedoes}. [L. torpedo, inis, from torpere to be stiff, numb, or torpid. See {Torpid}.] [1913 Webster] 1. (Zo[ o]l.) Any one of numerous species of elasmobranch fishes belonging to {Torpedo} and allied genera. They are… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Torpēdo [2] — Torpēdo (hierzu Tafel »Torpedos« mit Text), früher jeder mit Explosivstoff gefüllte, zum Zerstören feindlicher Schiffe dienende Apparat (nach dem Zitterrochen benannt). Als Vorläufer der Torpedos können die Brander und Höllenmaschinen gelten.… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • torpedo — (Del lat. torpēdo). 1. m. Selacio de cuerpo deprimido y discoidal, de hasta cuatro decímetros, de color blanquecino en el lado ventral y más oscuro en el dorso, en donde lleva, debajo de la piel, un par de órganos musculosos, que producen… …   Diccionario de la lengua española

  • Torpedo — Smn Schiffsgeschoß mit eigenem Antrieb erw. fach. (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus ne. torpedo, dieses aus span. torpedo m., eigentlich Zitterrochen aus l. torpēdo f. Zitterrochen , eigentlich Lähmung , zu l. torpēre starr sein, regungslos sein …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • TORPEDO — a vi, ut Varro ait, de L. L. l. 4. nempe quia inducit torpedinem: Graecis eadem de causa Νάρκη, quod νάρκωσιν producit: a tremore, quem adfert contrectantibus, Burdegalensibus Tremble; Liguribus ob eandem rationem Tremoriza: Bellunensi, Avicennae …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Torpedo — »Unterwassergeschoss«: Der Torpedo ist eine Erfindung des 19. Jh.s. Die Bezeichnung ist übertragen vom lat. Namen des Zitterrochens (der seinen Gegner bei Berührung durch elektrische Schläge »lähmt«): lat. torpedo. Dies bedeutet eigentlich… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Torpedo — Tor*pe do, v. t. 1. to destroy by, or subject to the action of, a torpedo. London Spectator. [1913 Webster] 2. [Fig.] To destroy, cause to halt, or prevent from being accomplished; used esp. with reference to a plan or an enterprise, halted by… …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.